Émilie Guilbault

 
Émilie Guilbault. Technique d'estampe : sérigraphie. Qu'est-ce que c'est?

Émilie Guilbault. Technique d'estampe : sérigraphie. Qu'est-ce que c'est?

 

Et si on voyait les choses autrement? J’aimerais apprendre à redécouvrir le monde. Il suffit peut-être de renaître, un peu chaque jour et de découvrir l’envers du décor, de ce décor dans lequel on joue depuis des années.

"Change la façon dont tu regardes les choses, et les choses que tu regardes changeront." Élizabeth Gilbert

J’ai toujours eu cette angoisse du crayon. Non pas celui de la page blanche, mais de celle qui se remplit de mes propres gestes, de mes tremblements et de mes incertitudes. C’est pourquoi j‘ai joué avec un tas de matériel avec lequel je me distançais de moi. Je me basais sur le dessin parfait, celui que mes mains ne reproduisaient jamais. Et puis, un à moment j’ai essayé, autrement, d’y créer ma propre place. J’ai apprivoisé cet outil différemment. L’encre a coulé et en a imprimé plusieurs cahiers. Ce médium m’apporte ce vide immense qui ne laisse place qu’aux coups de crayon, qu’aux couleurs et aux mouvements : cet état de lâcher-prise qui semble aujourd’hui être devenu une quête. J’ai décidé de faire vivre mes personnages pour l’espoir qu’ils m’apportent de vivre plus librement. Je leur crée des univers en sérigraphie où ils peuvent exister dans cet état d’espoir et d’ouverture. Nous participons en tant qu’humains à la création de notre environnement et il serait faux à mon sens de ne pas y contribuer. Par ce processus, je permets l’émergence de qui je suis et de ce en quoi je crois. C’est ma voie vers la liberté.

Chacun cherche une voie vers le bonheur. Je voudrais participer à cette réflexion. Je désire créer un environnement où les gens se sentent bien.

Mon processus créatif est envahissant, parfois allergène, vaporeux et léger. J’ai besoin de me reconnecter à ma nature. Ensemble, nous pouvons créer différemment le monde.